Cette semaine, on vous propose le retour de CharlesM sur le dernier haut de gamme de Dunu, les Luna. Ces écouteurs sont conçus autour d’un mono driver dynamique Beryllium de 10mm, vraie prouesse technologique. Bonne lecture.     Dunu et contexte perso   Dunu n’est pas un nouveau venu dans le monde des IEM. Je dois […]

Dunu Luna : mono driver dynamique 100% Beryllium

Cette semaine, on vous propose le retour de CharlesM sur le dernier haut de gamme de Dunu, les Luna. Ces écouteurs sont conçus autour d’un mono driver dynamique Beryllium de 10mm, vraie prouesse technologique.

Bonne lecture.

 

 

Dunu et contexte perso

 

Dunu n’est pas un nouveau venu dans le monde des IEM. Je dois admettre que j’ai découvert leurs produits assez récemment avec leur ligne hybride DK 3001 et DK 4001, ainsi qu’avec leur câble Hulk, bien connu ici.

J’ai essayé les modèles hybrides lors d’un meeting et je n’ai pas été vraiment impressionné. Les conditions n’étaient pas idéales mais je m’en tiens généralement à mes premières impressions.

Je remercie Dunu pour m’avoir permis de participer à leur tour Europe.

 

Les Luna

 

Pour le tour, je n’ai pas reçu le package complet fourni avec le Luna, qui semble très complet. Ayant déjà acheté quelques IEM assez chers, je dois dire que ce pack semble vraiment dans le haut panier:




 

Je n’ai pas eu de problème de fit. J’ai utilisé mes Spinfit habituels et tout s’est bien passé. L’isolation n’est pas la meilleure mais c’est correct pour écouter à la maison ou au travail. Je les ai essayées dans le métro et dans le train, mais clairement ce n’est pas fait pour ça.

Remarque : les connecteurs sont disponibles dans les TRRS habituels de 2,5 mm et 4,4 mm, en 3,5 mm TRS, mais également en 3,5 mm TRRS. Je sais que ce dernier restera probablement inutilisé par la plupart des clients, mais pour certains gars (comme moi) qui possèdent et chérissent le QLS QA361 (certains autres DAP offrent également cette sortie mais ils sont assez rares), c’est certainement quelque chose qui nous pouvons apprécier !

 

Éléments utilisés pour la review

 

Je dois avouer que je n’ai jamais entendu beaucoup de différences entre les DAP, en tout cas suffisamment pour justifier des gros investissements là dedans. Je reste donc avec mon QLS QA361 qui est pour moi assez imbattable en termes de rapport qualité / prix si vous pouvez faire avec l’interface utilisateur et l’absence de streaming.

 

4

 

J’ai également un E1DA 9038S G2 depuis quelques mois. Encore une fois, je ne vois pas comment vous pouvez battre celui-ci en termes de prix / qualité car il est meilleur pour moi que la plupart de mes configurations précédentes… pour moins de 100€ ! Avec le 9038S, un smartphone dédié et un simple câble OTG USB C, vous avez toutes les capacités de streaming dont vous avez besoin, et une expérience utilisateur la plus à jour possible car vous bénéficiez de la puissance d’un smartphone et non d’un DAP.

 

3

 

Le son

 

J’ai commencé mes sessions d’écoute avec le QLS en mode standard car c’est ma configuration de référence pour IEM. Après quelques heures, je me suis rendu compte que j’avais plus que doublé le volume depuis le début de l’écoute… Ces Luna vous poussent définitivement à écouter à un niveau assez élevé !

Comme ils nécessitent de l’énergie, je les ai essayé avec le 9038S. Celui-ci est si puissant qu’il est généralement dédié aux casques, comme avec mon Final Audio Sonorous VI ou le D8000, ou mon précédent TH900 (> 550 mW @ 16 Ohm @ 1 kHz @ THD = 1%). Vous pouvez oublier d’y brancher des IEM sensibles…

 

Quoi qu’il en soit, j’ai commencé avec de la musique classique et j’ai eu de la chance. Les Luna sont simplement grandioses sur du classique, que ce soit de la musique de chambre musicale ou des symphonies. Vous bénéficiez ici de toutes les capacités des Luna : un très haut niveau de détails, une scène sonore large et profonde ainsi qu’une bonne image qui vous permet de localiser avec précision tous les instruments.

Je vais de temps en temps à des concerts de classique et j’ai été très surpris de trouver une reproduction aussi fidèle sur les différentes sonorités des instruments. Bravo Dunu ! En termes de positionnement, on n’est pas au milieu des instruments, mais plutôt dans les premières rangées.

Sur quelques œuvres pour orgue de Bach, c’est impressionnant une nouvelle fois. Je me suis senti comme dans une église, non, une cathédrale ! Si la scène sonore est large et profonde, je note également un autre élément clé. Les échos sont parfaitement gérés et la sensation d’espace est vraiment réelle, vous ne vous rendez pas vraiment compte que vous avez des IEM dans les oreilles…

R-7740398-1447799060-7775.jpeg

 

J’ai eu à peu près le même effet whaou en passant au jazz, au blues et à tout type de musique acoustique. De ma petite expérience avec des IEM, je n’ai jamais autant aimé la reproduction d’instruments (sauf peut-être l’Audeze LCD i4 mais sont-ils vraiment des IEM). C’est à la fois réaliste mais pas « plat et ennuyeux ». Expérience réelle et vivante.

 

Après le travail de l’orgue, écoutez: Ali Farka Touré et Toumani Diabate «Ruby» (qui a dit qu’il n’y a pas de sub avec la Luna ?! ) Et Joel Grare «La Femme de l’Eau»… effet whaou garanti avec le Luna !

R-2235086-1517399940-1557.jpeg R-5514545-1395344254-6674.jpeg

En passant à la suite de la playlist, j’ai commencé à mettre des morceaux de rap et j’ai dû baisser le volume assez instantanément. Les aigus étaient beaucoup trop piquants pour moi. C’est le cas par exemple sur les caisses claires de morceaux comme A$A Rocky «PMW» ou «Swiming Pools» de Kendrick Lamar. Les pistes compressées ou mal enregistrées sont assez désagréables sur le 9038S… Les Luna ne sont pas vraiment responsables ici car le 9038S peut être assez tranchant sur ce genre de musique.

 

Avec le QA361 (en high gain cette fois, pour nourrir la bête comme elle le mérite), les résultats sont bien meilleurs sur le rap et la musique électronique. Les basses sont rapides et peuvent être puissantes en cas de besoin, transformant les Luna en un IEM assez percutant à fort volume. Vraiment une très bonne performance.

L’expérience est très différente selon le volume. À faible niveau, vous ne bénéficiez pas vraiment d’une expérience spectaculaire. Ce n’est clairement pas le même IEM à haut volume, il se transforme pour donner tout son potentiel.

 

Comparaisons

 

Les comparaisons sont basées sur l’écoute avec le QA361. J’ai pu confronter les Luna aux Flamenco, mon coup de cœur depuis un certain temps maintenant, et aux 64 Audio U12T, achetés il y a seulement quelques semaines mais qui resteront surement aussi assez longtemps.

 

1

 

Les Jomo audio Flamenco (les deux switch off + le câble Dunu Hulk)

 

Ce qui est immédiat lorsque vous prenez les Flamencos après les Luna, c’est à quel point les écouteurs de Jomo sont musicaux et groovy par rapport aux Luna qui sonnent plus « référence » (je n’ai pas dit plat ou ennuyeux. J’ai déjà possédé le PP8 et j’ai vraiment passé un bon moment avec eux).

La scène sonore est un peu plus large avec le Luna et le niveau de détails un poil meilleur. Sinon, les caractéristiques techniques sont très proches.

Bien que les Jomo ne soient pas les IEM les plus agréables avec le rap ou la musique électronique, ils sont plus «polyvalents» que les Luna car je pourrais vivre avec cette seule paire.

 

Les 64 Audio U12T (+ câble Dunu Hulk)

 

Les U12T sont plus à l’aise avec toutes sortes de musiques impliquant des boîtes à rythme. C’est maintenant ma référence pour le rap et la musique électronique, mais pas que. Les U12T offrent une expérience plus complète avec ce genre de musique, quel que soit le volume. Le rendu est moins contemplatif que les Luna.

Cependant, les Luna sont plus agréables pour du classique ou des instruments acoustiques. J’ai également trouvé le niveau de détails un peu plus élevé sur la Luna. Quand on monte le son avec les Luna et qu’on a l’effet whaou, les U12T ne procurent pas cela sur ce genre de musique.

La présentation est un peu différente, avec les U12T j’ai l’impression d’être sur scène, alors que je suis dans les 7 à 10ème rangs avec la Luna.
Ces IEM offrent une expérience différente et sont assez complémentaires, selon le style de musique et / ou la façon dont vous aimez écouter votre musique.

 

Conclusion

Très peu d’intras m’ont fait un effet whaou et les Luna font partie de ce cercle restreint. Si vous êtes adepte de musique classique ou acoustique ou de toute autre musique avec de vrais instruments, mettez les Luna dans votre radar et donnez leur une chance. Nourrissez-les avec suffisamment de puissance et vous profiterez d’une expérience que je trouve exceptionnelle. De plus, vous obtiendrez un package premium et vous n’aurez pas à vous soucier de changer le câble.

Si vous avez besoin d’une paire à tout faire, pour travailler, ou pour le rap / électronique, les Luna vous donneront une performance sympa, mais d’autres intras du marché semblent mieux adaptés.

 

Avantages:

– À volume élevé: tout simplement ma meilleure expérience jusqu’à présent pour la musique classiques et acoustiques avec un intra.
– Très haut niveau de détails
– Les timbres sont parfaitement reproduits
– Une scène sonore large et profonde
– Packaging fantastique et câble stock au top

 

Inconvénients:

– Donne le meilleur à volume plutôt élevé
– Pas le plus à l’aise avec la musique électronique / rap
– Isolation moyenne

 

Une réponse à “Dunu Luna : mono driver dynamique 100% Beryllium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: