Feedback de Wayne SheltonVoici les éléments contextuels de mon essai : La source : Cowon Plenue P1 ; Qualité des enregistrements : Flac ; Ecouteurs Intras mis en comparaison : Heir Audio 4 ai. Les artistes & principaux morceaux écoutés (et leur tonalités dominantes) : Ed Sheran : I’m a mess (mon titre de référence […]

[Feedback collectif] RHA Audio T20

Feedback de Wayne Shelton

Voici les éléments contextuels de mon essai :

  • La source : Cowon Plenue P1 ;
  • Qualité des enregistrements : Flac ;
  • Ecouteurs Intras mis en comparaison : Heir Audio 4 ai.

Les artistes & principaux morceaux écoutés (et leur tonalités dominantes) :

  • Ed Sheran : I’m a mess (mon titre de référence pour les aigus et les graves) ;
  • Diana Krall: Besame Mucho (jazz smooth : voix féminine + contrebasse + batterie + violons);
  • Stancey Kent : Jardin d’hiver (jazz : voix féminine + contrebasse + sifflement musical humain) ;
  • Benjamin Clementine : London (voix masculine grave + basses importantes + piano + orchestration, synthé/violon) ;
  • Bill Callahan : Spring (voix masculine grave + flûte + guitare électrique + congas) ;
  • Roseaux : More than material (voix masculine perchée + flûte traversière + guitare sèche) ;
  • Vivaldi : Les quatres saisons (orchestre philarmonique).

Conditions de l’essai : je suis l’avant-dernier à entrer en possession (provisoire) de ces écouteurs, donc je bénéficie d’un « rodage » qui a pu manquer aux tous premiers essayeurs…

À noter que je ne m’exprimerai pas sur le packaging, Yandere l’ayant excellemment fait en premier lieu, inutile d’être redondant sur un paramètre que j’estime subalterne… Donc entrons dans le vif du sujet.

Mon avis sur le matériel proprement dit

Les écouteurs : Esthétiquement réussi, l’acier poli est agréable au toucher et la forme est très belle. Les intras ne dépassent pas outrageusement de l’oreille. De plus, ils offrent un bon confort quand on veut écouter, comme moi, avec la tête posée sur le côté sur l’oreiller ; le poids même s’ils sont plus lourds que mes Heir Audio, n’est pas un handicap et leur forme s’adapte bien à mon esgourde, donc ils ne tombent pas !

Le cordon : un peu bruyant il est vrai, quand on le frotte assez près de l’oreille, mais bon… Peut-être un poil trop rigide. Ce dernier point offre cependant l’avantage de le rendre moins « emmêlable » que les cordons mous ! On pourra lui reprocher de ne pas être détachable, donc interchangeable et upgradable, mais cela évitera aussi qu’il ne se défasse inopinément comme c’est régulièrement le cas avec celui de mes Heir Audio à double pin !

Un très bon point : le petit ressort au bout du Jack 3.5 ! Une superbe idée efficace…

Les filtres adaptables : Ils ont le mérite d’exister. À chacun de voir parmi les trois options proposées, celle qui lui convient le mieux pour l’ensemble de son répertoire musical. Parce que changer les filtres tous les 5 mn au risque de passer son temps à quatre pattes pour les retrouver, d’autant que pour les manipuler avec mes gros didis, c’est pas comme Randomkitty qui pourrait sans doute faire de la broderie avec les siens !

Les embouts : La palette présente dans le coffret permet de trouver « chaussure à son pied » !

Et le son, ça donne quoi ?

J’ai commencé mon écoute avec les filtres dorés correspondant à la mise en avant des aigus, puisque c’était ceux-ci qui étaient montés sur les intras au moment de la réception et avec les embouts courants, présents en quantité dans la boîte (sans doute une délicate attention de Fabien qui nous permet de faire cette sympathique expérience).

De prime abord, les aigus me sont apparus un peu piquants et les graves un peu mous du genou ! J’ai donc procédé instantanément au changement des embouts, remplaçant les ordinaires par les biflanges (2 tailles fournies). Et là, déjà, grosse amélioration dans les fréquences basses et disparition des excès dans les fréquences hautes qui me gênaient.

Alors ni une, ni deux, j’ai tout de suite changé les filtres pour mettre les neutres.

Et là, j’avoue que ce que j’ai entendu m’a plu, presque séduit ! Tout était bien positionné, clair. Les notes de chaque instrument étaient comme ciselées, surtout dans les aigus, un régal de fin gourmet.

Les graves sonnaient bien rondes, sans trop en faire et cependant, tout en descendant bien bas, pas grasses.

Au niveau des médiums, j’ai été plus circonspect sur le moment. Effectivement, comme souligné par Yandere, elles semblaient un peu en retrait. j’ai mis cela sur le fait que si les fréquences aux deux extrêmes étaient assez soutenues, il devait être compliqué de maintenir la totalité de la fréquence à bout de bras, à un niveau comparable sans risquer de perdre l’effet escompté…

Là, j’avoue que mon background en la matière ou ma compétence, pour dire plus simplement, ne me permettait pas de trancher. J’aurais pu à la rigueur qualifier mon ressenti comme celui d’une signature en V (formulation contestée par certains, donc je le dis tout bas), mais en fait, étonnamment, lorsque j’ai écouté des morceaux où la prédominance des médiums, des voix notamment, était mise en exergue, j’avoue que je ne les ai pas trouvés faiblards ou lointains. Donc soit mon infâme niveau d’analyse me handicape pour y voir (entendre) clair, soit mes étagères à mégots de sexagénaire (jeune, hein ? Faut pas charrier) sont à la ramasse, soit encore, c’est que le rendu global est bien pensé, tout simplement !

Côté spatialisation, comme le dit Yandere, (il me semble, car je n’ai bien sûr pas relu son avis avant de rédiger celui-ci) le son est bien « tout dans la tête » ; pour ça, « sûr, il n’y a pas photo » ! Et c’est peut-être là où j’apprécie un peu moins ces beaux intras. Car si je les compare à mes Heir Audio 4 ai, il me manque ce soundstage, cette amplitude scénique que j’adore. Cela dit, il existe certainement des clients pour ce son plus « ramassé ».

J’ai fait un rapide essai avec les filtres noirs qui mettent en avant les basses. La différence m’a paru notable contrairement à ce que j’ai pu lire çà et là. Mais je trouve que ces filtres rendent les graves brouillons, voire un peu boueux, et en même temps, ils étouffent assez les aigus, ce qui me semble fort dommageable.

J’ai donc nettement préféré rester sur mon écoute avec les filtres neutres !

Notes

Pour ma notation, je me suis appliqué à rester dans ce que je suis capable de décrypter sans me la jouer en expert que je ne suis pas, à savoir le minimum !

Voici mes notes (sur des critères on ne peut plus personnels, donc sujets à caution).

Principe de Notation : note sur 5
0 = nul // 1 = plutôt mauvais // 2 = passable // 3 = moyen à pas mal // 4 = Bon à très bon // 5 = excellent

  • Qualité fabrication : 5 ;
  • Accessoires : (embouts, filtres, cordon) 3,5 ;
  • Aigus : 5 ;
  • Mediums : 3,5 ;
  • Graves : 4,5 ;
  • Soundstage : 1.

Autocritique et conclusion

Ce qui donne une moyenne arithmétique de 3,75/5 qui ne signifie rien, mais quand même. Tout comme, d’aucuns diront que j’ai pinaillé ou coupé les cheveux en quatre avec mes demis après la virgule ; désolé je ne me referai pas !

Par ailleurs, je suis conscient que mon avis est partial, mais n’est-ce pas le but d’un tour d’essais, de recueillir l’avis de non-spécialistes, d’amateurs lambda, d’acheteurs potentiels ?

Ces RHA T20 sont sans nul doute une « bonne pioche » que j’aurais pu qualifier d’excellente avec un soundstage plus large, car au prix très raisonnable où ces écouteurs sont proposés (+/- 225€) et avec toutes les qualités qui sont les leurs, ils seraient vraiment, mais VRAIMENT une excellente alternative à certains modèles HDG (que je n’ai jamais essayés, il est vrai).

Et si jamais une paire traîne dans les PA dans quelques mois, il n’est pas dit que je ne me laisserai pas tenter !

Un grand merci au fournisseur pour ce prêt et aux G.O. de ce TN tour : bravo.

Wayne

 

Une réponse à “[Feedback collectif] RHA Audio T20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: