Le milieu de gamme (entre 100 et 200€) AKG K545 Le K545 est un casque à classer dans la catégorie des trésors cachés. Fin, discret, avec son design plutôt épuré et son tarif désormais très abordable (120 euros), il offre pourtant des performances acoustiques qui ont de quoi surprendre. Pour beaucoup d’entre nous, il ne […]

Les casques nomades

Le milieu de gamme (entre 100 et 200€)

AKG K545

AKG

Le K545 est un casque à classer dans la catégorie des trésors cachés. Fin, discret, avec son design plutôt épuré et son tarif désormais très abordable (120 euros), il offre pourtant des performances acoustiques qui ont de quoi surprendre.

AKG K545

Pour beaucoup d’entre nous, il ne s’agit de rien d’autre que de la version nomade du K551 (de la même marque). Malgré le caractère analytique du K551, le petit – en taille – K545 est bien plus apte à vous faire taper du pied : tout en conservant le côté aérien de son grand frère, il propose des basses revisitées apportant à la fois consistance et rondeur, des médiums au rendu soyeux et nuancé et des aigus à la fois précis et fins qui se révèlent bien mieux maîtrisés que ceux du K551.

Cette restitution claire et vivante est portée par une dynamique efficace au service d’un soundstage large et aéré. L’extension du K545 est plutôt supérieure à ce qu’on trouve dans cette gamme et lui permet d’être utilisé avec un certain bonheur sur un système sédentaire. Peu gourmand, le K545 – également très confortable – se conduira à partir d’un simple baladeur mais aura tout à gagner à être branché sur une source de qualité.
Bien fini, confortable, le K545 est une alternative méconnue aux cadors de la catégorie, pour qui aime les signatures équilibrées au service d’une musicalité qu’il sera difficile de prendre en défaut.

Sennheiser HD25-1-II

Sennheiser

Légende des casques nomades toujours au goût du jour, le Sennheiser HD25 est désormais vendu 150€ dans sa version -1-II.

Casque supra auriculaire dont le port n’est pas adapté à toutes les têtes, il exerce une pression importante – pénible pour certains sur le long terme -, mais procure dans le même temps une isolation quasiment sans égale parmi les casques nomades. Routard dont les pièces sont toutes changeable, il est par ailleurs d’une solidité exemplaire dans son habit de plastique noir mat.

Robuste, léger, il est en revanche délicat à alimenter du fait de ses 70 Ohm d’impédance et 120 dB de sensibilité. Privilégiez un baladeur dédié plutôt qu’un smarphone si vous voulez en profiter pleinement.

HD25 1 II

Côté son, vous aurez affaire à un casque doté d’une signature en V affirmée (accentuation des basses et des aigus), avec une présentation très frontale, sans trop de latéralité. Considéré comme l’un des casques nomades des plus dynamiques, il sera le compagnon des amis du rock, du métal et des musiques modernes… mais beaucoup moins des musiques classiques. Il cogne, le bougre, si vous l’alimentez correctement ; une valeur sure en dépit de son grand âge, à n’en pas douter.


Sony MDR-1A

Fiio

Sony a profité du beau succès du MDR-1R pour lancer son successeur, le MDR-1A. Un casque nomade circum-aural très léger, possédant une bonne qualité de fabrication et un câble détachable. Au passage, le constructeur a gommé quelques-uns des petits défauts notés par les utilisateurs sur le 1R, notamment sur le connecteur jack du casque. Le MDR-1A a pour lui un confort royal, grâce notamment à son poids tenu et la répartition intelligente de celui-ci sur l’ensemble de la tête. Il se fait oublier rapidement et profite d’une isolation correcte, sans plus. Il est bien fini et possède un charme certain, autant en finition noire qu’argent : il ne laisse pas indifférent !

Côté son, on retrouve une signature légèrement chaude, mais différente de celle de son prédécesseur. Le 1A est assez chargé en infras-basses, là où le 1R était lui plus chargé en mid-basses. De plus, alors que les aigus du 1R étaient en léger retrait, ils sont bien plus présents sur le 1A : on se retrouve avec un casque plus fun et dynamique que le 1R, en petit « V ». Les médiums ont toujours un léger grain donnant de la texture aux voix. Il bénéficie d’un soundstage dans la moyenne et d’une bonne séparation des instruments, sans ressortir du lot à ce niveau.

Le Sony MDR-1A reste un des casques nomades les plus agréables à porter et à écouter dans une gamme de prix pourtant très concurrentielle. Ses 145€ et lui représentent un excellent compromis pour tous les points sur lesquels un casque nomade est attendu : son, poids, confort, isolation, facilité de son alimentation (24 Ohms et 105 dB/mW de sensibilité). Un produit à considérer au moment de choisir son casque, sans aucun doute !

Sony MDR 1A

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: