Fabrication Les AM7 LAM sont des intras ukrainiens disponibles actuellement en custom (-C :1750$) ou en universel (-U :1650$). Le modèle objet de la review est un universel. La coque en résine qui semble très solide abrite pas moins de 7 transducteurs à armature équilibrée. Grâce à un système de 3 switchs et un filtre […]

Loco’s motion : Ambient Acoustics AM7 LAM-U

Fabrication

Les AM7 LAM sont des intras ukrainiens disponibles actuellement en custom (-C :1750$) ou en universel (-U :1650$). Le modèle objet de la review est un universel.
La coque en résine qui semble très solide abrite pas moins de 7 transducteurs à armature équilibrée. Grâce à un système de 3 switchs et un filtre 5 voies, 8 signatures différentes sont proposées aux auditeurs.
Le système de fixation très ingénieux du câble stock est propriétaire, et il renforce le sentiment de solidité qui se dégage de ces intras. On peut cependant aussi brancher un câble 2 pins si on le souhaite.

https://ambient-acoustics.ua/eng/naushniki-dlya-audiofilov/ambient-acoustics/am7-lam-u.html

Son

A la première écoute des AM7, j’ai tout de suite été interpellé par quelque chose mais sans savoir vraiment quoi. Un sentiment indéfinissable que ce que j’écoute me plaît, mais…
Alors pourquoi ce mais ? Et bien très simplement, le câble propriétaire est un 3,5mm. Et quand on passe de la sortie 4,4 à la sortie 3,5 sur le WM1Z, le downgrade est conséquent. Les habitudes et repères pris sur la sortie 4,4 n’étaient plus valables sur la sortie 3,5.
La signature des AM7 en mode Flat est une signature relativement neutre. Voici les mesures de Crinacle (non compensées) permettant de comparer avec les InEar PP8 (sans boost) qui sont une référence de réponse en fréquence neutre.
190903102641695071
La scène sonore est vraiment de forme ovale. La largeur est équivalente à celle des PP8 ou K10, mais la profondeur est bien plus importante que celle des PP8, donnant plus de relief et d’épaisseur à la musique. La séparation est de fait meilleure et la spatialisation de haut niveau.
Les basses descendent très bas sans boursouflure aucune mais en relativement petite quantité. Les impacts sont puissants, très tendus et rapides avec un decay qui prend son temps et permet d’apprécier le grondement des instruments. Le rendu est du coup légèrement plus fun que les PP8.
Les aigus sont fins, détaillés et sans agressivité à mes oreilles, avec les petits boost aux bons endroits pour apporter de l’espace et de l’air. Les cymbales sont agréables et leurs harmoniques filent haut ! On est ici sur un intra plus clair que les PP8.
Les médiums sont une franche réussite. Les voix sont positionnées à mi-distance, ne donnant ni le sentiment que les chanteurs sont seuls devant, comme sur les Purple en mode « Warm », ou bien noyés dans les instruments comme sur les PP8. A noter qu’il n’y a pas de différence de traitement entre les voix d’hommes et de femmes.
La résolution et la définition sont de très bon niveau sans atteindre les monstres du genre (Oh mon Zeus !) mais le message est bien décortiqué sans pour autant verser dans l’analytique, même en mode flat.

L’utilisation de câbles HDG comme les PW1960 2 et 4 brins ou le OAO Gold Twelve (sur la sortie 3,5 pour une comparaison juste) met en avant la très bonne synergie des AM7 avec le câble stock. Le seul câble que je préfère au stock est le PW1950 qui boost un peu les basses et ne dénature pas les médiums.
Le passage sur la sortie 4,4 du WM1Z fait vraiment faire un bon important à la restitution, avec une amélioration de tous les critères techniques et une douceur magnifiée.

Et les switchs dans tout ça ?
Tout comme sur les Purple et leur potentiomètre, l’implémentation est assez incroyable. Ici, les changements se font uniquement entre 0 et 4KHz, les différences sont vraiment nettement audibles et le résultat n’est jamais moins résolvant ou défini. Ceci permet à chacun de trouver son bonheur suivant ses préférences d’écoute même si je préfère personnellement le mode flat.
Par ailleurs, j’ai joué un peu de l’EQ sur le WM1Z, et les AM7 y répondent très favorablement, notamment dans les basses.
19090309343694753
Le rendu des AM7 est globalement équilibré avec un groove naturel vraiment agréable.
Douceur en haut, autorité discrète en bas, médium juste et ouvert, les AM7 font ce qu’ils savent faire plutôt très bien. Le rendu est somme toute assez proche des PP8 ou des UE18+ Pro V2 jusqu’à 1500Hz, mais avec plus de vie et d’aération au dessus.
Au prix proposé à leur sortie soit 1050$, c’était l’affaire du siècle. Au prix actuel de 1650$, ça reste cohérent par rapport au reste du marché… mais trop cher dans l’absolu.
Une chose est sûre, ça donne envie d’écouter leur nouveau HDG, la série MAD uniquement en custom. Mais avec les MAD16 (16 BA) à 2500$ et MAD24 (24 BA) à 3500$ , je passe sur ce coup là.

Vous retrouverez tous les retours de Loco sur son topic dédié, n’hésitez pas à venir y discuter !

4 réponses à “Loco’s motion : Ambient Acoustics AM7 LAM-U

  1. Les voix sont positionnées à mi-distance, ne donnant ni le sentiment que les chanteurs sont seuls devant, comme sur les Purple EN MODE WARM

Répondre à mrlocoluciano Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: