Introduction J’ai eu la chance de pouvoir tester le Cayin N8 pendant 2 semaines grâce à un prêt de Fabduf69. Le Cayin N8 plaît ou non mais c’est un objet magnifique aux qualités de fabrication indéniables et de très haut niveau. Et il vaut mieux car on le trouve actuellement à partir de 2999€ […]

Loco’s Motion : Cayin N8

 

Introduction

J’ai eu la chance de pouvoir tester le Cayin N8 pendant 2 semaines grâce à un prêt de Fabduf69.

Le Cayin N8 plaît ou non mais c’est un objet magnifique aux qualités de fabrication indéniables et de très haut niveau. Et il vaut mieux car on le trouve actuellement à partir de 2999€ dans nos contrées.
Je passe rapidement sur le poids conséquent (moins que le 1Z tout de même) et la taille (plus grand que le 1Z), pour m’attarder un peu sur l’ergonomie.
Des petites choses m’embêtent un peu.
– L’affichage des pochettes qui est plus lent que sur le 1Z quand on navigue dans sa bibliothèque
– Le fait que quand on met un morceau sur pause, quand on appuie sur la touche arrière on reviens au début du morceau mais il se relance automatiquement
– La complexité (relative) des menus en raison d’une traduction «légère» et d’une quantité d’options importantes

https://www.son-video.com/article/nomade-baladeurs-baladeurs-audiophiles/cayin/n8

Pour la review qui suit, j’ai pu tester le N8 avec les Fearless S8Pro, InEar ProPhile 8, Itsfit Lab Fusion et Jomo Trinity.

 

Son

Au niveau du son, le N8 propose 3 sorties sur son sommet qui permettrons à chacun de trouver son bonheur en fonction de son utilisation :
– 1 sortie ligne en 3,5mm
– 1 sortie en 3,5mm avec au choix une option transistor ou une option tube électronique Korg, 1ère mondiale au moment de sa sortie
– 1 sortie transistor en 4,4mm

La puissance est l’un des gros point fort du N8. Elle semble tout simplement illimité grâce aux 3 niveaux de gains disponibles sur les 2 sorties casques / intras.
La championne incontesté dans ce domaine est la sortie 4,4mm. Clairement pensée pour les casques, elle met un boost d’hormones à tous les écouteurs branchés dessus. Ça déménage sec et la dynamique semble énorme. Mais cela se fait, en comparaison du Sony WM1Z K mod, au détriment de subtilités, de détails et de résolution dans la signature. Par contre, la maîtrise des basses est supérieures à celle du 1Z, qui en donne un peu plus en comparaison. Un EQ de -2dB à 31Hz, -1,5dB à 62 et -1dB à 125Hz sur le 1Z permet me semble-t-il d’avoir un rendu assez proche.

La sortie 3,5mm avec l’option tube a une restitution beaucoup plus dousse et moins dynamique. Les basses sont plus lentes et cotonneuses, mais présentes dans les mêmes quantités que sur la sortie 4,4mm. Le médium est plus dense, plus épais, du côté un peu plus chaud de la force. La résolution est équivalente, tout comme le niveau de détail.

La sortie 3,5mm avec l’option transistor est légèrement différente de l’option tube. Elle possède une dynamique équivalente, avec des basses un peu plus rapides mais moins que sur la sortie 4,4mm. Le médium est plus fin que sur la 3,5mm tube mais tout de même plus dense que sur la sortie 4,4mm. La résolution me semble par contre clairement supérieure à celle des 2 autres sorties. Un EQ de -2dB à 31Hz, -1dB à 62 et -2dB à 1000Hz sur le 1Z permet me semble-t-il d’avoir un rendu assez proche.

 

 

 

Quelles que soient les sorties utilisées, je trouve que le N8 propose :
– une restitution ample, plus large que celle du 1Z, mais un peu moins profonde
– des aigus détaillés et précis assez proches de ceux du 1Z
– des basses en quantité équivalente sur toutes les sorties
– un son un peu plus mat que celui du 1Z
– un groove, une musicalité légèrement améliorée quand on active l’option P+ (je ne sais pas du tout à quoi cela correspond…)
– une résolution inférieure, même en 3,3mm transistor, à celle du 1Z mais une séparation légèrement supérieure
– une transparence et une définition du même niveau que le 1Z sur la sortie 3,3mm transistor, moindre sur les autres sorties
– une puissance incroyable

 

Conclusion

Cayin a frappé un grand coup avec le N8 en proposant un produit largement au niveau des ténors du marché que sont le AK SP1000/2000 et le Sony WM1Z. Sa restitution à la fois chaleureuse et technique en font une option de choix , d’autant plus qu’il est capable de driver presque tout.
Autant le dire tout de suite, je suis tombé sous le charme de la sortie 3,5mm transistor. C’est la sortie qui propose pour moi le meilleur compromis entre puissance, musicalité et résolution, et m’offre ce que j’attends du son d’un DAP très HDG.

Vous retrouverez tous mes retours sur mon topic dédié, n’hésitez pas à venir y discuter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: