Gáe Bolg   Le Son   Les Gáe Bolg sont des intras qui ont une signature relativement équilibrée et très agréable à l’écoute. A la fois épaisse mais raffinée, elle permet de plonger dans la musique. Les Basses sont plutôt lentes pour des BA. Les subs (<60Hz) sont présentes en quantité raisonnable et se font […]

Loco’s Motion : MMR – Tour d’horizon de la gamme

Gáe Bolg

 

Le Son

 

Les Gáe Bolg sont des intras qui ont une signature relativement équilibrée et très agréable à l’écoute. A la fois épaisse mais raffinée, elle permet de plonger dans la musique.

Les Basses sont plutôt lentes pour des BA. Les subs (<60Hz) sont présentes en quantité raisonnable et se font entendre quand il y en a besoin. Les basses (60 à 250Hz) sont plus épaisses et charnues, apportant de la rondeur à la restitution du registre, et parfois ce qui peut s’apparenter à un manque de maîtrise. On est clairement pas sur des basses tendues.

Les Médiums sont plutôt pas mal réussis. Le bas médium (250 à 500Hz) est un peu en avant, chargé et chaud. Dans la droite lignée des basses, il amène son corps aux fondations des voix. Le médium (500Hz à 2000Hz) est clairement moins linéaire avec un creux notable autour de 1700Hz. Le haut-médium (2 à 4KHz) est plutôt montant est ouvert ce qui amène un peu d’éclat à la restitution, ainsi que du mordant.

Les Aigus (>4KHz) sont clairs et définis avec 2 pics autour de 5 et 10KHz. Du coup ils ne s’avèrent jamais piquants malgré une belle extension. Ils amènent de l’air entre les instruments et permettent au message sonore de prendre un peu plus d’ampleur.

La Scène Sonore est très enveloppante, une sorte de petite bulle qui nous met en plein dans la musique. Elle n’est pas très large ni profonde mais offre un bel effet 3D et une très belle sensation d’immersion.

Les Timbres sont assez changeants en fonction des instruments et de la fréquence associées. Les voix sont plutôt pas mal, les guitares parfois un peu métalliques, les grosses caisses plutôt cotonneuses.

 

D’un point de vue technique maintenant, tout est bien réalisé avec notamment une résolution qui est un peu la marque de fabrique des intras de Joseph Mou, mais sans atteindre le haut du panier. L’équilibre prévaut pour le carré magique :
Résolution -> très bonne
Séparation -> bonne
Définition -> bonne
Transparence -> bonne

 

SONY DSC

 

Comparaisons

 

– les U12t sont plus techniques, avec des basses plus rapides et plus présentes / impactantes, un bas médium plus contenu et un médium / haut-médium plus équilibré, et des aigus un peu moins ouverts. La scène est plus grande.
– les MAD24 sont plus techniques et rapides aussi, plus basseux, avec un médium plus projeté et des aigus plus soyeux. La scène est plus grande.
– les Zeus XIV Custom Retuned sont assez proche des MAD24 en offrant cependant moins de basses et un peu moins de bas-médium, mais toujours plus que les Bold. La scène est plus grande.
– les IMR Rah sont de même niveau technique pour moi. Les basses sont plus imposantes et le médium plus pleins. Moins audiophile mais plus fun. Les aigus sont plus en retrait.
– les Trinity SS sont plus techniques, plus vifs et plus basseux. Le bas-médium / médium est un peu en retrait mais le haut-médium nettement plus ouvert et les aigus plus naturels. La scène est plus large.

 

 

2 réponses à “Loco’s Motion : MMR – Tour d’horizon de la gamme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: