Thummim   Le Son   Les Thummin sont des intras équilibrés mais hors-norme. Tout d’abord, cette coque aux formes anguleuses complètement improbables pour des écouteurs, comme si un AK240 avait copulé avec une bille de titane. Ensuite, des capacités techniques peu communes. Enfin, un prix qui en fera tousser plus d’un, même si il faut […]

Loco’s Motion : MMR – Tour d’horizon de la gamme

Thummim

 

Le Son

 

Les Thummin sont des intras équilibrés mais hors-norme. Tout d’abord, cette coque aux formes anguleuses complètement improbables pour des écouteurs, comme si un AK240 avait copulé avec une bille de titane. Ensuite, des capacités techniques peu communes. Enfin, un prix qui en fera tousser plus d’un, même si il faut prendre en compte qu’ils sont fournis avec un câble vendu au détail à plus de 900€.

Comme pour les Homunculus, j’ai eu un peu de mal à obtenir un Fit correct avec mes embouts habituels (Whirlwind, Spiral Dot, Sedna). Fort heureusement, l’association avec les Acoustune fournis est très bonne. Du coup le seal est excellent et l’intra ne bouge que très peu, même quand je secoue la tête. Aucune douleur ressentie au contact des arrêtes même si ce n’est pas forcément très agréable. Ils ressortent par contre un peu plus de mon oreille que les Homunculus.
Une fois bien en place dans la conque, ils proposent une image sublime, une capacité d’analyse hors norme, et une aération incroyable.

Les Basses sont très texturées, très bien définies et très tendues Elles amènent du corps à la restitution, avec cette «lenteur» caractéristique et naturelle du DD. Les subs (<60Hz) sont profondes, agiles et proposent des fondations très solides. Les basses (60 à 250Hz) sont tout en contrôle ce qui permet d’avoir un dynamisme du bas du spectre fort agréable. Au final c’est l’intra MMR avec le plus de subs et la meilleure maitrise de ce registre.

Le Médium est une belle réussite dans le sens oui il est ouvert et ultra résolus, mais sans être en arrière pour autant. Très vif, il a un côté aérien et pas trop dense, à la limite de la sibilance cependant à mes oreilles sur certains morceaux.
Le bas médium (250 à 500Hz) est plutôt mis en retrait afin d’apporter ce surcroît de lisibilité. Le haut-médium (2000 à 4000Hz) est quand à lui bien prononcé, avec deux beaux pics vers 2000Hz et 4000Hz qui apportent énormément d’aération et de crunch. Le médium (500 à 2000 Hz) me semble remonter linéairement jusqu’à 2000Hz, il offre une bel équilibre, sans vrai manque, et une résolution de très haut vol.

Les Aigus (>4000Hz) sont bien présents, et on dépasse un peu mon seuil de tolérance. Les cuivres peuvent s’avérer perçants certaines fois vers 7-8KHz, sauf si j’écoute à volume un peu plus modéré qu’habituellement. L’extension est bonne, vitesse et résolution sont au rendez-vous.

La Scène Sonore est très large, encore plus que celle des Homunculus, profonde aussi et de très belle hauteur. Elle se déploie bien hors tête, et l’auditeur n’est pas positionné dans les 1ers rangs du public, mais légèrement plus loin.

Les Timbres sont agréables sans pour autant sonner vraiment naturels. Ils manquent un peu de corps et de présence, mais ne paraissent pas maigres pour autant.

 

Les qualités techniques des Thummim sont excellentes, et le carré magique est de tout premier plan.
Résolution -> superbe
Séparation -> excellente
Définition -> superbe
Transparence -> excellente

 

SONY DSC

 

Comparaisons

 

– les U12t sont équivalents techniquement, avec des basses un peu plus rapides et poil plus présentes / impactantes, un bas médium nettement plus contenu et un médium / haut-médium plus équilibré et moins mis en avant. Les aigus sont nettement moins ouverts. La scène est comparable.
– les MAD24 sont équivalents techniquement, un peu plus basseux aussi, avec un bas-médium / médium légèrement plus projeté, un haut médium un peu moins ouvert et des aigus plus doux. La scène est équivalente.
– les Zeus XIV Custom Retuned sont un poil en dessous techniquement, proposent moins de basses, un peu plus de bas-médium, moins de haut-médium et d’aigus. La scène est équivalente.
– les Trinity SS sont équivalents techniquement, plus basseux mais un peu plus lent en bas. Le bas-médium / médium est un peu en retrait et le haut-médium aussi ouvert. Les aigus sont plus naturels et moins piquants. La scène est equivalente.

 

2 réponses à “Loco’s Motion : MMR – Tour d’horizon de la gamme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: