Au menu de cette semaine les K10 ! Un vétéran qui n’a pas dit son dernier mot ! Fabrication Le design de ces K10 est particulièrement réussi et leur taille est tout à fait raisonnable pour des intras à 10 BA. Les coques en aluminium sont très agréables au toucher, même si un peu froide […]

Loco’s motion : Noble Audio K10

Au menu de cette semaine les K10 ! Un vétéran qui n’a pas dit son dernier mot !

Fabrication

Le design de ces K10 est particulièrement réussi et leur taille est tout à fait raisonnable pour des intras à 10 BA.
Les coques en aluminium sont très agréables au toucher, même si un peu froide lors de l’insertion. Mais elles se réchauffent rapidement au contact du corps. Le câble de base fait 1er prix chinois mais est assez agréable à utiliser.
Enfin, les intras sont livrés avec une boîte Pelican 1010, une brosse de nettoyage, un gros set d’embouts, des stickers et des élastiques pour stacker ampli et DAP.

Son

Les médiums des K10 sont beaux, il n’y a pas d’autres mots. Ils sont plus équilibrés que ceux des Solaris et semblent plus naturels tout en gardant une densité dans la restitution qui amène une émotion très forte. Je retrouve une ressemblance avec le médium des Zeus XIV. Par ailleurs, on ne retrouve pas de petit effet boîte sur certaines voix de femmes comme sur les Solaris.

Les aigus sont plus en dedans, très doux, sans sibilance ou brillance. Ils manquent un peu de vitesse et d’éclat, et sont plus ternes que sur les Solaris ou Trinity.

Les basses sont présentes avec un bon rumble, mais les sub basses sont plus timides que sur les Solaris. Ça manque somme toute d’un peu de soubassement.

La scène sonore est beaucoup moins large que sur les Solaris ou les Zeus XIV. Elle est aussi plus profonde que celle des Solaris, mais moins que celle des Zeus XIV et beaucoup moins que celle des Trinity. Elle est somme toute assez homogène.
La définition est bonne mais la résolution est moindre que sur les Solaris. La localisation des instruments laisse un peu à désirer mais donne du coup un coté un peu vaporeux plutôt agréable à la restitution.

Les K10 réagissent particulièrement bien aux changements de câbles. Avec le OAO Gold 12, on gagne sur tous les plans et particulièrement les timbres et le groove. Avec le Brimar Supreme Reference, on est plus analytique que le OAO, on perd de la charpente et de l’épaisseur, mais au profit d’une scène plus profonde et d’une amélioration de la résolution.

SONY DSC

Le bilan sur les K10AU est assez ambivalent.
D’un côté une présentation plutôt intime et mid-centri qui manque un peu d’air et de résolution. De l’autre, un groove incroyable qui allié à de très beaux timbres en font un intra envoûtant.
Le tout donne des intras très attachant, un petit plaisir coupable très agréable sur les musiques qui font la part belle aux voix.

Vous retrouverez tous les retours de Loco sur son topic dédié, n’hésitez pas à venir y discuter !

3 réponses à “Loco’s motion : Noble Audio K10

Répondre à sausalito Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: