Cette semaine Loco nous régale d’un rapide mais juste retour sur les Oriolus mkII ! Fabrication Les Oriolus Oriolus MK2 sont une ré-édition des MK1 unanimement approuvés à leur sortie. Toujours composés d’un driver dynamique (DD) et de 3 drivers à armature équilibrée (BA), le shell a cependant était modifié et le câble fourni est […]

Loco’s motion : Oriolus mkII

Cette semaine Loco nous régale d’un rapide mais juste retour sur les Oriolus mkII !

Fabrication

Les Oriolus Oriolus MK2 sont une ré-édition des MK1 unanimement approuvés à leur sortie. Toujours composés d’un driver dynamique (DD) et de 3 drivers à armature équilibrée (BA), le shell a cependant était modifié et le câble fourni est maintenant un PW Audio N°5 de très bon rapport qualité / prix. Ces deux éléments donnent un côté un peu plus premium au package.
La canule est plutôt courte mais cela ne gène pas chez moi le fit ou l’isolation qui sont plutôt très bons pour ma morphologie.

Son

Les Oriolus MK2 sont une vraie redécouverte après presque 2 ans.
La scène est large, haute et profonde en comparaison de ce que propose les K10. On n’a pas ici le sentiment d’avoir une scène intimiste. Alors bien sûr on atteint pas la largeur des Zeus ou la profondeur des Trinity mais on a finalement quelque chose de très cohérent qui fait penser à une bulle un peu comme des enceintes.

Les aigus sont très agréables et aérés. Même si cela ne me dérange pas, je pense qu’ils peuvent être légèrement agressifs pour les sensibles, mais ils participent à donner un sentiment d’espace à la restitution.

Les graves sont un peu moins dynamiques que sur les K10, un peu plus mous, mais avec cependant un peu plus d’infra. Mais on reste tout de même dans la tranche basse de ce qui se fait aujourd’hui, loin d’atteindre l’impact des Trinity ou Solaris par exemple.

Les médiums des Oriolus sont très agréables. Mis-en-avant mais très légèrement moins que sur les K10, ils sont aussi moins denses car plus aérés, donnant plus d’espace aux voix pour se déployer.

Les timbres sont d’une très grande douceur. Ils possèdent ce grain qui fait la différence quand on recherche une paire d’intras qui groove.

Enfin comme pour les K10, la définition est plutôt bonne mais la résolution laisse un peu à désirer, relativement loin des flagships actuels.

Le Brimar Supreme Reference adoucit le rendu dans les aigus, affine la restitution du médium et améliore la scène sonore. On gagne un peu en maîtrise dans le bas sans pour autant gagner en extension.
Avec le OAO Gold 12, on gagne en infra, le médium gagne un peu de densité et les voix reculent un peu. Les aigus s’adoucissent aussi mais restent plus présents qu’avec le PW N°5.

190407102513105416

Les Oriolus Oriolus MK2 ont toujours autant de charme à mes yeux. Axés sur le plaisir plutôt que sur la démonstration technique, leur réponse large et aérée ainsi que leurs médiums élégants et leur matière en font un intra qui reste encore hautement recommandable pour qui aime les écoutes sans prise de tête.

Vous retrouverez tous les retours de Loco sur son topic dédié, n’hésitez pas à venir y discuter !

3 réponses à “Loco’s motion : Oriolus mkII

Répondre à mrlocoluciano Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: