Dire que l’on avait presque oublié Colorfly… Auteur(e) des remarquables et remarqués baladeurs C3, C4 et CK4+, ou du très vite oublié C10, voilà la marque chinoise de retour dans le milieu de gamme avec le C200. Un baladeur au design… Troublant. Colorfly et les designers fous Colorfly s’est longtemps distinguée en proposant des designs […]

[News] Colorfly C200

Dire que l’on avait presque oublié Colorfly… Auteur(e) des remarquables et remarqués baladeurs C3, C4 et CK4+, ou du très vite oublié C10, voilà la marque chinoise de retour dans le milieu de gamme avec le C200. Un baladeur au design… Troublant.

Colorfly et les designers fous

Colorfly s’est longtemps distinguée en proposant des designs particuliers, pour lesquels on peut tout aussi bien tomber en pâmoison – ils se reconnaîtront – que nourrir une réprobation féroce. Jugez plutôt.

Le baladeur du passé, le baladeur du passif

Rappelez-vous, ça, c’est le C4, le haut de gamme de la marque :

Ergonomie incompréhensible, dimensions débordantes (70x125x20mm), autonomie anémique et matériaux boisés, voulus vintage. Est-il nécessaire de vous faire la fameuse blague sur la planche à découper ?

Son petit frère, ce fut le CK4+, plus classique d’apparence :

D’apparence seulement. Vous voyez ce grand écran ? Eh bien il est non tactile, de mauvaise qualité et surtout redoutablement inutile puisqu’il mine la batterie. Ceux qui ont eu le baladeur entre les mains se souviennent par ailleurs de cette fameuse ergonomie contre intuitive, qui fait passer son maniement pour un test d’agilité intellectuelle. Colorfly avait de nouveau frappé fort…

Après ne jetons pas les briques dans l’eau du bain : avec cette marque, c’est un baladeur sur deux, et nous avons aussi été gratifiés modèles « normaux » : les C3 et C10.

Colorfly C3
Colorfly C3
Colorfly C10
Colorfly C10

Et le C200 alors ?

Perdu ! La branche foutraque de Colorfly a encore frappé. Résultat ? Un design et une ergonomie originaux, pour ne pas dire incompréhensibles. Jugez-en par vous-même et demandez-vous si vous comprenez, de visu, le fonctionnement du baladeur.

Tout parallèle avec une console portable des années 90 ou une mauvaise blague en plastique serait purement fortuit ! Mention spéciale au dos de l’appareil ou aux boutons de volume, qui dépassent allègrement…

Et comme Colorfly sait mettre en valeur ses bijoux, l’orfèvre pousse le vice en proposant sur son site un gros plan sur les boutons de façade.

Comment résister à cet aspect rêche ?

Sauf qu’il y a un « son » Colorfly

Oui, assez de plaisanterie, trêve de moquerie gratuite. Que ce soit avec le C4 ou le CK4+, Colorfly avait surtout démontré qu’il était possible de proposer un son racé, alliant raffinement et touche de chaleur là où il faut. Alors oui, le design est spécial, oui, l’ergonomie a été pensée au sortir d’une expo mariant surréalisme et cubisme analytique, mais pour un son pareil, nombreux sont ceux qui ont fait des sacrifices.

Le C200 sera-t-il l’hériter de cette grande lignée ? Il faudra encore un peu de patience pour se faire une idée, mais vous pouvez d’ores et déjà admirer la fiche technique du baladeur, proposé, dans le milieu de gamme, pour 269$. Un concurrent potentiel pour les FiiO X3 II et Hidiz AP100 ? Affaire à suivre…

Colorfly - C200 - spécifications

2 réponses à “[News] Colorfly C200

  1. Bon, ils sortent quand un vrai successeur au C4..? Même design, firware moderne, même son, autonomie plus décente et ça suffira largement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: