Audio-GD fêtait en 2014 rien de moins que son 10ème anniversaire. À cette occasion, la marque avait prévu de proposer aux amateurs des produits haut de gamme une série limitée et finalement elle ne les met à disposition que depuis cette année. Côté amplification, c’est le HE-9 que nous avons la chance de rencontrer ici […]

[Preview] Audio-GD HE-9

Audio-GD fêtait en 2014 rien de moins que son 10ème anniversaire. À cette occasion, la marque avait prévu de proposer aux amateurs des produits haut de gamme une série limitée et finalement elle ne les met à disposition que depuis cette année. Côté amplification, c’est le HE-9 que nous avons la chance de rencontrer ici grâce à notre partenaire Audiophonics.


Préambule

Avant toute chose, je tiens particulièrement à remercier Audiophonics qui, au travers du partenariat avec Tellement Nomade, nous a prêté cet amplificateur.

Ceci est une « Preview », c’est à dire une présentation visant à décrire de manière aussi complète que possible les caractéristiques et fonctionnalités d’un produit, suivie d’un retour d’impressions. J’attire l’attention du lecteur sur le fait que ces impressions sont basées sur une utilisation d’environ 3 semaines, ce qui n’est sans doute pas totalement suffisant pour qualifier ce qui suit de test en bonne et due forme.

 

Évidemment, chez Tellementnomade.org, on connaît bien les produits Audio-GD, qui sont souvent vantés du fait de l’excellence de leur rapport qualité-prix en entrée et milieu de gamme. Pour autant, les représentants les plus haut de gamme se font plutôt rares et on peut presque considérer qu’audio-GD est plus connue pour ses fameux (et appréciés) DAC basés sur la puce R2R pcm1704uk, de chez Texas Instruments. Reference 5, 7, 9, SA-31 et autre Master 7 sont ainsi des noms qui parlent aux amateurs de Hifi.

Un peu curieusement, Audio-GD est finalement moins connue (au moins en France) pour l’excellence de ses amplis. Il est donc temps pour nous de nous y intéresser et l’opportunité que nous offre ici Audiophonics est rare. Profitons-en !

Le HE-9 est en fait à la fois un amplificateur casque et un pré-ampli. Il peut donc à loisir s’installer dans un système spécifique casque, mais aussi dans une installation de salon dédiée à l’écoute sur enceintes.

Déballage, Look & feel

À son arrivée, le paquet ne peut décidément pas passer inaperçu. Le carton est gigantesque et se manipule avec la précaution induite par le poids certain de l’ensemble.

Le déballage (double carton et mousse protectrice de très bonne facture) dévoile un très beau bébé d’une petite vingtaine de kilos affichant des dimensions respectables de 43x45x12,5 cm. Autant dire que l’engin prend de la place sur le bureau ou l’étagère. Prévoyez du mobilier solide !

HE9 -  avant

L’impression première est excellente et la finition noire brossée, assez cossue, est superbe tout en restant très sobre, sans outrance. On découvre assez rapidement une face avant dotée d’un affichage minimal, de quelques boutons de sélection dont on verra plus tard l’utilité, d’un réglage de volume massif et d’une connectique casque exhaustive : Jack 6,35mm, XLR 4 broches et double XLR 3 broches.

HE9 -  connectique casque

Outre le bouton de marche/arrêt, le HE-9 offre un réglage de gain et un sélecteur de sources. L’Audio-GD faisant à la fois office d’amplificateur casque et de pré-ampli, on peut opter pour l’un ou l’autre des deux modes avec un troisième bouton sélecteur.

HE9 -  gros plan face avant

Le démarrage du HE-9 terminé, l’affichage offre de manière sommaire les informations nécessaires à savoir : le volume, le gain, la source sélectionnée et le mode (casque ou préampli).

L’ensemble des réglages est extrêmement simple à prendre en main, d’autant que l’affichage fait parfaitement son travail et qu’on sait d’un seul coup d’œil si on a bien sélectionné les options qui nous conviennent.

HE9 -  afficheur et controles

La face arrière de la bête nous dévoile une connectique richissime. En effet le HE-9 offre la possibilité d’utiliser 5 sources différentes : 2 sur connectiques RCA , 2 sur connectiques XLR et 1 en ACSS (voir ci-dessous), spécifique à la marque.

HE9 -  face arrière

Outre les entrées, et dans la mesure où le HE-9 est aussi un préampli, on note la présence de trois sorties : une RCA et deux XLR. Ouf, on a fait le tour complet.

Évidemment, l’ensemble des connecteurs est d’une qualité exemplaire et respire la solidité.

Fiche technique

Caractéristiques :

  • Rapport signal bruit : > 130db
  • THD : <0.0008%
  • Réponse en fréquences (XLR) : 20Hz – 20kHz à 0dB, 10Hz – 100kHz à -0.7dB, 1Hz – 320kHz à -3dB
  • Contrôle du volume par potentiomètre 100 pas
  • Gain : +14dB, +20dB (XLR)
  • Diaphonie : <-130dB
  • Impédance d’entrée : 94K Ohms (XLR)
  • Niveau de sortie max. : 20V (XLR), 10V (RCA)
  • Impédance de sortie : 10 Ohms

Amplificateur casque :

  • Puissance de sortie symétrique : 9000mW (40 Ohms), 3800mW (100 Ohms), 1250mW (300 Ohms), 630mW (600 Ohms)
  • Puissance de sortie asymétrique : 2500mW (40 Ohms), 1050mW (100 Ohms), 350mW (300 Ohms), 175mW (600 Ohms)
  • Impédance de sortie : 1 Ohm
  • Consommation : 70W (Class-A)
  • Entrées : XLR x2, RCA x2, ACSS x1
  • Sorties : XLR, RCA, ACSS
  • Sorties casque : XLR 3 pôles x2, XLR 4pôles x1, Jack 6.35mm
  • Dimensions : 430x450x125mm
  • Afficheur digital
  • Châssis Aluminium
  • Poids : 19kg environ
  • Câble d’alimentation fourni

Le HE-9 est avant tout une version améliorée du Master 9.

On y retrouve donc le meilleur du savoir-faire de la marque et même plus… Le HE-9 est un ampli à topologie symétrique en classe A. Que la source (DAC, platine CD ou autre) sorte en symétrique ou non n’a pas d’impact. Si on utilise le casque sur les sorties symétriques (XLR 4 broches ou double XLR 3 broches), on utilise bien l’ampli à plein en mode symétrique. A contrario, la sortie Jack 6,35 est « single-ended » ou asymétrique en français

intérieur HE-9 (source : audio-gd)

Les meilleurs composants sont utilisés pour le HE-9 : des transformateur R-core d’excellente facture, une énorme capacité de filtrage de 100000uf basée sur des condensateurs NOVER, 8 transistors de 150W chacun (1200W) pour l’étage de sortie. N’en jetez plus !

Le point fort du HE-9 par rapport au Master 9, c’est l’implémentation d’un dispositif de régénération de courant au niveau de l’alimentation. À l’instar de ce que propose par exemple PS audio avec le Powerplant ou bien sur Audio GD avec son HE-350, la firme chinoise intègre ici directement dans l’ampli un dispositif de même nature dans le but d’offrir à l’ensemble des circuits un courant électrique aussi propre que possible.

En outre, et quand on utilise un produit Audio-GD compatible, on peut bénéficier de la connexion ACSS, qui simplifie le trajet du signal entre la source et l’amplificateur, permettant de se passer de strates intermédiaires qui, par définition, apportent leur lot d’imperfections ; aussi minimes soient-elles.

Enfin, le volume offre un réglage pas à pas très précis (agréable à manipuler d’ailleurs) et surtout doté d’une course exponentielle.

Courbe réglage volume

En pratique, les 50 premiers crans donnent de la précision et de la marge de manœuvre pour régler précisément le volume avec les casques les plus sensibles, puis ensuite, à chaque « pas » supplémentaire, le volume augmente de plus en plus et du coup on a aussi de la réserve pour les casques les plus difficiles comme le Hifiman HE-6 par exemple. C’est vraiment très très efficace et agréable. Cerise sur le gâteau, l’ampli mémorise le volume de manière différenciée pour chaque entrée.

J’ai failli oublier de préciser qu’une télécommande était fournie. Je ne l’ai pas testée, mais à n’en point douter, c’est une petite attention d’audio-GD qui peut se révéler très appréciable et qu’on retrouve bien rarement avec les amplificateurs de casques.

En résumé, l’Audio-GD envoie du gros, du très gros. Pour autant, est-ce que tout ça s’entend quand on envoie le son ?

HE9 -  vue générale

À l’écoute

Durant la période de prêt, j’ai utilisé très majoritairement le Sennheiser HD800 – qui est mon casque de référence – mais aussi un très classique HD600 et enfin les Hifiman HE-6 et HE5LE ; casques planar-magnétiques très difficiles à amplifier. Le DAC utilisé est un TotalDAC A1. Mon amplificateur habituel est un DNA Sonett 2 de chez Donald North Audio.

Très sincèrement, je n’attendais pas de miracles de l’association entre le HE-9 et le HD800.

Habituellement et à mon humble avis ce dernier sonne mieux sur les amplis à tubes que sur les amplis à transistor. Si ces derniers savent lui apporter de l’impact et de l’extension dans le grave, ils ont tendance à faire sonner le HD800 de manière exagérément large, avec un manque de profondeur dans la présentation sonore. En outre, ils ne contrebalancent généralement pas la tendance du Senn’ à sonner un peu « maigre » et froid.

C’est donc avec une réelle surprise que j’ai découvert ce que pouvait offrir le HE-9. La première chose qui saute aux oreilles, c’est la qualité de la scène sonore offerte par l’ampli. Elle se déploie de manière très étendue, sans exagération et reste homogène sur le plan du rapport profondeur/largeur. Elle offre en outre une très grande lisibilité de l’étagement des plans. À n’en point douter, ce soundstage est une réussite magistrale, qu’à ce jour je n’ai personnellement jamais entendue d’un autre ampli à transistor mais j’ai malheureusement peu de points de comparaison à ce niveau de gamme.

Le deuxième point fort de l’association avec le HD800 est que ce dernier semble gagner en épaisseur, en muscles. Pas de son éthéré, maigrelet, voire un peu acide ici. Les timbres sont pleins et corpulents sans toutefois tomber dans le piège de la coloration artificielle. La puissance de l’ampli est manifeste, mais sans laisser transparaître de violence ou de brutalité. J’ai souvent pensé à une analogie avec la mécanique. L’audio GD HE-9 est un gros V8, onctueux et coupleux, qui vous pousse fort mais sans brutalité, tout en souplesse. Le résultat sonore est issu de la même veine. Onctueux, puissant. Une main de géant. J’ai tendance à dire que la signature sonore du HE-9 est plutôt du côté chaud de la force, mais sans excès toutefois.

Enfin, et ça s’entend vraiment immédiatement aussi, le grave est vraiment démentiel. Certes, ça n’offre pas au HD800 une extension dans le sous-grave digne d’un casque orthodynamique et ça ne transforme pas non plus en rêve de Basshead, mais le fait est que le registre grave a une ampleur, un impact viscéral et une force assez impressionnants. Bluffant !

Une fois listées les qualités exceptionnelles du HE-9, il n’empêche pas d’en entrevoir aussi quelques limites. La puissance et même une forme de majesté sont bien là, mais il y a quelque chose du raffinement ultime, de cette clarté, voire de cette touche d’humanité que les meilleurs amplis à tube arrivent à produire et que le HE-9 n’offre pas. Malgré tout son potentiel et la qualité de l’association avec le Sennheiser, je ne pense pas qu’on soit au sommet de ce qu’on peut en obtenir. En revanche, le HE-9 réussit un vrai tour de force en produisant un tel résultat avec un casque aussi difficile à marier tout en étant aussi extrêmement performant avec des casques aux exigences très différente.

J’ai ainsi pu aussi tester un Hifiman HE-6, ainsi qu’un HE5LE et donc apprécier tout ce que peut offrir l’ampli sur ces deux casques, qui figurent parmi les plus difficiles à amplifier du fait de leur sensibilité très basse. Sans véritable surprise, le HE-9 s’en sort haut la main et sans faiblir. A contrario du HD800, qui semble « poussé » dans ses retranchements par l’amplificateur, les deux orthodynamiques semblent plutôt bénéficier d’un supplément de contrôle et de tenue. Les basses deviennent plus nettes, plus tendues ; l’ensemble du son est plus propre. On retrouve bien entendu les qualités listées ci-dessus et particulièrement la superbe et impressionnante scène sonore qui à elle seule vaut l’investissement. J’ai eu assez souvent la sensation durant l’essai que le HE-9 imprimait sa marque sur le rendu final et c’est à mon sens le propre des grands amplificateurs.

HE9 -  connecteurs symétriques (avant)

Au chapitre des petites (mais réelles) déceptions, on notera la sortie Jack 6,35mm assez quelconque de mon point de vue. J’ai pu tester un HD600 et le HD800 sur cette sortie asymétrique et le résultat est (très) loin de ce que la sortie symétrique propose. C’est un peu dommage, mais pas vraiment pénalisant. Dans cette gamme tarifaire, et compte tenu de la topologie de l’ampli, les acheteurs potentiels seront nettement plus intéressés par les sorties symétriques. Dernière précision : je n’ai pas testé d’écouteurs intra-auriculaires sur la sortie Jack.

Conclusion

Voilà un excellent candidat pour qui cherche un très haut niveau de performance tout en garantissant une grande polyvalence. Le HE-9 fournit une prestation remarquable pour des casques aux exigences opposées et permet donc à l’amateur possédant une écurie de casques différents d’oublier totalement les contraintes dues à l’amplification.

Si on rajoute la richesse de la connectique, la polyvalence en termes de de fonctionnalités et la solidité de la conception technique, on se prend assez vite à chercher quand et comment on peut réunir les 2390€ nécessaires pour s’octroyer le bestiau. Le tarif, certes élevé, ne m’a à aucun moment paru surévalué et j’ai le sentiment que ce HE-9 offre un rapport qualité-prix très satisfaisant. C’est pour moi relativement rare en haut de gamme et c’est donc à souligner. J’avoue avoir pensé assez sérieusement à acquérir mon exemplaire de test et la petite claque infligée par ce HE-9 aura précipité le départ de mon bien-aimé Sonett. En ce qui me concerne, et le HD800 étant mon casque favori, je pense toujours que pour en tirer le meilleur, les tubes sont la meilleure voie. Le HE-9 manque juste un peu de cette magie et de cette justesse que seuls les excellents amplificateurs à tubes me semblent savoir offrir.

Cela dit, le HE-9 est clairement à ce jour, un des tout meilleurs sinon le meilleur ampli à transistor qu’il m’ait été donné de tester mais je répète que je manque de points de comparaisons quant à la concurrence. Des écoutes comparées avec un Headamp GSX mkII , un Schiit Ragnarok , Un Auralic Taurus ou même le Haut de gamme Rudistor seraient sans doute éclairantes.

Le HE-9 reste toutefois à mon sens un must absolu si on a plusieurs casques très différents à alimenter et affiche globalement une prestation qui frise le sans faute.

HE9 -  détail face arrière

14 réponses à “[Preview] Audio-GD HE-9

  1. Ton article envoie du rêve Sorrodje..wow ! et que dire de la rédaction, des photos, de la mise en page : bravo.
    Ceci-dit, pourrais-tu préciser où se ressent surtout la moins-value liée à la sortie SE ? Est-ce à ce point différent ?

    1. Oui c’est vraiment différent.
      Là ou la sortie symétrique semble d’une force et d’une ouverture icnroyable, la sortie SE sonne « mou » sans vie. On n’a pas l’impression d’écouter le même ampli. Autant le HD800 que le HD600 semblent manquer de vie. La topologie de l’ampli est complètement orientée pour le symétrique. Je crois que c’est pareil pour le Schiit Ragnarok dont la sortie SE passe pour ne pas avoir beaucoup d’intérêt non plus . ;)

      1. bonjour et merci pour vos commentaires, serait il possible SVP d’avoir un avis avec un casque LCD X audeze, et dac T+A dac8 qui sonne plutôt vers le haut, le problème est que je ne sais pas ou m’adresser pour avoir un essais de cet ampli avant de valider mon achat, merci pour vos avis et votre expérience
        Tony

    1. Oui. Attention par contre je n’ai pas testé de casque « facile à amplifier » sur le HE-9. Je n’ai pas essayé d’intras non plus d’ailleurs. Donc peut-être que la sortie SE fait bien son job dans ces cas là ;)

  2. Merci !
    Il me semble avoir lu quelque part (ouais je sais ya plus précis) que les intras étaient à éviter sur cet ampli
    La recommandation venait d’Audio Gd directement…

    1. Bonjour à tous, j’ai depuis deux jours l’AUDIO-GD NFB-27H qui utilise la partie DAC du NFB-7 et la partie Ampli/Préampli du MASTER 9. Je comprends pourquoi Sorrodje aime énormément l’AUDIO-GD HE-9 !!!!
      Merci Sorrodje !!!!

  3. Merci Sorrodje, j’avais lu il y a quelque temps ton compte rendu d’écoute de ce HE-9 qui me tentait pour être associé au Master 7.
    Je viens d’acquérir ce HE-9 et pour aller au bout du délire, j’ai acquis en même temps le HE-7. Ils sont à peine chaud et non rodés mais cette association avec le HD800sd est enthousiasmante .
    J’adore le son de mon B.A mais là j’ai à la fois cette douceur, ces mediums charnels et en plus des graves que je ne soupçonnais pas…c’est une découverte, qui a , certes, un prix mais…quel plaisir !

  4. Bonjour à tous,

    vous dites dixit:
    Le HE-9 manque juste un peu de cette magie et de cette justesse que seuls les excellents amplificateurs à tubes me semblent savoir offrir.
    pouvez-vous me donner un ou des exemples d’ampli à tube pour comparaison.
    pour ma part c’est un casque HD600

    pour la section pre ampli :
    avez-vous fait une écoute c’est à dire mode salon ampli + H9 +dac+source etc…
    merci du retour d’impression
    j' »ai la possibilité de le marier avec ou un ampli Jadis, un nelson pass ou parasound , dac cambridge 851N , source CEC, +JBL
    merci
    jeclk
    ps: merci pour votre compte rendu tres enrichissant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: