Les Écoutes  Matériel de test   J’ai utilisé un Hugo2Go pour réaliser mes tests. Ce n’est certainement pas ce qui se fait de plus nomade mais je reconnais à ce DAC ampli des qualités de neutralité, d’équilibre tonal, de dynamique et de réalisme que je n’ai, à ce jour pas trouvé sur les meilleurs dap […]

Rhapsodio Infinity Mk2 : le new deal venu de Hong-Kong ?

Les Écoutes

 

Matériel de test

 

J’ai utilisé un Hugo2Go pour réaliser mes tests. Ce n’est certainement pas ce qui se fait de plus nomade mais je reconnais à ce DAC ampli des qualités de neutralité, d’équilibre tonal, de dynamique et de réalisme que je n’ai, à ce jour pas trouvé sur les meilleurs dap à l’exception peut-être du DX220 Max de chez Ibasso. L’Hugo2 est équipé d’un des meilleurs DAC du marché qui tient tête à ce qui se fait d’excellent en sédentaire.

Les retours sont faits avec le câble Evolution Copper et le fit / seal parfait a été obtenu à l’aide d’embouts Spiral Dots.

 

Hugo

 

 

Playlist

 

Plutôt que de vous parler du grave, du médium et de l’aigu, je préfère vous livrer quelques impressions ressenties sur différents albums écoutés sur ces intras.

 

Franz Liszt: Etude la campanella, Minoru Nojima

nojima-Modifié
Ce morceau donne la part belle à la main droite. Jusqu’à ce jour seuls 2 casques, l’Utopia et le Stax 009, arrivaient à reproduire la main droite de cette étude comme je l’imagine.

La fermeté de l’attaque du marteau sur les cordes, l’absence de brillance ou de dureté, l’aspect plein et cristallin de chaque note, et surtout un détourage unique permettant des attaques foudroyantes suivie de silences assourdissants font de cet enregistrement le plus abouti que je connaisse de ces études. Et bien je retrouve avec les Infinity Mk2 une restitution identique et peut être même meilleure que sur ces deux casques, le même plaisir d’écoute, la même sensation que le piano est planté la, juste devant, et que les notes s’envolent très haut dans le studio.

 

Ludwig van Beethoven : sonates piano violon, Perlman Ashkenasy

sonates beethoven-Modifié
L’un des sommets de la discographie de ces sonates qui compte des dizaines d’interprétations dont deux se dégagent pour moi: Kempf Menuhin et celle-ci.

Interprétation flamboyante et d’une rare complicité, les moindres subtilités, les micro-détails, les silences ou les fortissimo extrêmes, les changements de rythme, les difficultés techniques, rien n’échappe à ces intras qui se promènent tout au long de ces 5 CD avec une agilité et une facilité qui font sourire.

 

Giacomo Puccini, Tosca, Collin Davis, Montserrat Caballé ( Tosca) José Carreras (Mario Cavaradossi), Orchestra of the Royal Opera House, Covent Garden

tosca-Modifié
Enregistrement passionnant et passionné de cette Tosca réalisé en 1976.

On est ici proche d’une écoute au casque dans l’étalement des plans sonores aussi bien en largeur qu’en profondeur. On est également proche d’une écoute au casque dans la restitution des timbres et du grain des voix des 2 principaux protagonistes, dans la fulgurance des montées (grand air de la Tosca), dans le jeu entre l’orchestre et les chanteurs et celui des chanteurs entre eux. On est rapidement envahi par la beauté de la restitution de cet enregistrement avec une force, une puissance, une précision et une détermination jamais entendues sur ce type de transducteurs.

 

Sinatra at the Sands, grand orchestre de Count Basie, Quincy Jones à la direction

sinatra-Modifié
Il ne s’agit pas là d’un enregistrement exceptionnel par ses qualités audio mais plutôt par la symbiose entre ce grand crooner et l’orchestre de Count Basie, sur des arrangements de Quincy Jones qui dirige également la formation.

Difficile de ne pas taper du pieds sur «Ive got you under my skin». Une fois de plus l’énergie et la dynamique sont explosives. Pour ceux qui ont eu la chance d’entendre Count Basie en concert on retrouve bien ce swing tout en retenue, ces cuivres explosifs qui nous font taper du pied. On imagine les musiciens se lever tour à tour puis se rasseoir, l’œil brillant de Basie jouant par petites touches avec son piano, et Sinatra qui joue avec l’orchestre. Tout cela est parfaitement restitué, sans aucune agressivité, sans difficulté et avec une grande musicalité.

 

Mikael Pletnev, concert à Carnegie Hall 2000

pletnev-Modifié
Concert éblouissant de ce pianiste majeur de l’école russe.

La transcription par Busoni de la Chaconne de la partita pour violon BWV 1004 de J.S.Bach est un véritable bijou. L’écoute sur les Infinity Mk2 est unique. Pas le moindre bruit dans la salle tant celle-ci est captivée par ce chef d’œuvre. Le piano sonne parfaitement juste, envoûtant, hypnotique, puissant. Je suis resté les 15 minutes de la Chaconne les yeux ouverts à regarder Platnev exécuter cette mythique Chaconne que j’ai plus souvent l’habitude d’entendre sous l’archet de Milstein.

 

Schubert, œuvres pour piano à 4 mains, Evgeny Kissin, James Levin , the Live at Carnagie Hall

schubert-Modifié

 

Les Infinity Mk2 sont vraiment chez eux sur les enregistrements live, qu’il s’agisse de classique, de Jazz ou de variété. Il faut écouter cet enregistrement pour s’en convaincre.

Tout est absolument perceptible, l’ambiance de la salle, la beauté des 2 pianos, le jeu d’Evgeny Kissin et les applaudissements sont d’un réalisme absolu. On les entend vraiment de l’arrière-scène de la grande philharmonie, places privilégiées pour des récitals de piano. Le plus surprenant sur le piano est la restitution de la main droite : là où le Stax 009 devient légèrement brillant et trop transparent, ou l’Empyrean n’est pas suffisamment rapide et le D800 trop mat, les Infinity Mk2 passent comme si de rien n’était. Crystal dans un gant de velours. On perçoit la note pleine et dense et son halo cristallin : je n’avais encore jamais perçu ce semblant de réalisme sur des intras ou sur des casques.

 

Simon et Garfunkel, le concert à Central Park

simon-Modifié
Pas grand-chose à dire et encore moins à critiquer. La scène sonore est large et profonde, digne des meilleures paires d’intras ou de casques du marché. On esquisse un sourire lorsque les 2 compères entonnent Mrs Robinson, le même sourire béat que l’on peut avoir dans une salle de concert lorsque l’on voit et entend ses idoles. On ferme les yeux et ils sont là, devant vous, à dérouler leurs standards et ça passe beaucoup trop vite tant l’attention est captivée par ce que vos oreilles entendent.

 

Musique concertante ou symphonique

sympho 1-Modifié sympho 2-Modifié sympho 3-Modifié

Ça passe toujours avec la même énergie et la même justesse.

Sur ce type de musique nécessitant de monter le volume pour mieux percevoir les différentes masses sonores, les Infinity Mk2 en redemandent mais jusqu’à un certain point. Au-delà on va percevoir quelques difficultés à bien tenir le volant, ce qui n’apparaît pas à des niveaux semblants similaires sur des casques comme le D8000 ou l’Empyrean. Par contre, ce phénomène est commun à toutes les paires d’intras que je connais, à par les Lcdi4, et apparaît souvent pour des niveaux inférieurs.

Je pourrais comme ça continuer la liste longtemps mais vous aurez compris que sur les genres musicaux que j’écoute il m’est apparu que ces intras passaient un cap que je n’imaginais pas dans ce que l’on peut attendre de ce type de transducteur.

 

 

5 réponses à “Rhapsodio Infinity Mk2 : le new deal venu de Hong-Kong ?

  1. Merci Popof pour ce retour à l’enthousiasme contagieux. Il ne me reste plus qu’à attendre avec impatience l’arrivée de mon exemplaire :)

    1. Merci maître Yoda, je pense effectivement que cette paire mérite d’être prise en considération dans un choix d’intras de bon niveau et qu’elle ne devrait pas te laisser indifférent.

    1. Au pire, je les reprendrai vu le temps que prends l’artisan pour fabriquer une paire, ce sera bien d’en avoir deux au cas ou.

Répondre à gg64 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: