Présentation L’Audio-Technica ATH-ES700 est un casque nomade supra-aural fermé sorti courant 2013 et destiné à remplacer l’ATH-ES7, sorti il y a maintenant quelques années (2008). Annoncé en France à 260€, un tarif assez élevé, on trouve le maintenant aux alentours 200€, ce qui le place en concurrence directe avec des casques comme les Sennheiser hd25/Amperior, […]

[Test] Audio-Technica ATH-ES700

Présentation

L’Audio-Technica ATH-ES700 est un casque nomade supra-aural fermé sorti courant 2013 et destiné à remplacer l’ATH-ES7, sorti il y a maintenant quelques années (2008).

Annoncé en France à 260€, un tarif assez élevé, on trouve le maintenant aux alentours 200€, ce qui le place en concurrence directe avec des casques comme les Sennheiser hd25/Amperior, le Beyerdynamic DT-1350 ou même d’autres casques de la marque japonaise comme le nouveau ATH-WS99 (testé par Benji ici) et le renommé ATH-ESW9.

Packaging

Comme pour les autres casques de la gamme ES, l’ES700 est vendu dans une simple boite en carton, qui laisse entrevoir le casque sans l’ouvrir.
Le packaging est vraiment minimal, en plus du casque on trouve une house souple en simili-cuir de bonne facture ainsi qu’un tissu microfibre (très utile pour effacer les traces de doigts sur les cups !), et… c’est tout.

Fabrication / Design

Niveau design, je pense que très peu de gens n’aimeront pas ce casque, à la fois joli, élégant et plutôt discret.

L’ES700 reprend les lignes de son grand frère, l’ES7, auquel viennent s’ajouter un arceau rembourré en cuir, et des pads à peine plus épais.

Les cups en métal noir brossé sont du plus bel effet mais sont par contre très sujets aux traces de doigts.

Le casque est globalement bien construit, il n’y a aucun jeu au niveau des pivots et les plastiques respirent la solidité. Le seul point noir est en fait le même que pour le reste de la gamme ES: le câble, fin et assez fragile.

Confort / Isolation

Le casque est plutôt confortable, j’ai cependant ressenti une gêne après environ 1h30 d’écoute. Bien que la pression sur les oreilles (clamping) soit plus que correcte, bien en dessous d’un beats Mixr ou d’un HD25, les pads sont vraiment fins et assez fermes, ce qui rend le port du casque pendant plusieurs heures dérangeant.

L’arceau est apparemment le même que sur l’ES10 et est donc bien plus confortable que celui de l’ES7.

L’isolation est correcte mais pas au niveau d’un HD25. Dans la rue ou au travail (en open-space) le casque s’en sort très bien, mais dans les transports en commun (métro), on est obligé de monter le son pour en profiter.

Point à préciser, le son ne “leak” pas du casque à moins d’écouter à très fort volume.

Le son !

J’ai globalement beaucoup apprécié ces quelques jours à tester ce casque. L’ES700 a une présentation frontale, à la manière du HD25 et de l’ES10, l’écoute est très fun et dynamique et donne tout de suite envie de taper du pied.

Au niveau du spectre c’est un casque plutôt équilibré mais qui met quand même en avant les médiums. Les voix sont bien retranscrites et pleines de vie. Sur des morceaux de blues ou de jazz c’est très agréable.

Les basses sont présentes, rondes et punchy, vraiment agréables sur du rock et du métal où la batterie est importante. Malheureusement celles-ci deviennent un peu brouillonnent et débordent un poil sur les bas médiums sur certains morceaux assez chargés. Sur de l’electro l’ES700 s’en sort aussi très bien, les sub-basses sont là mais s’étendent au final assez peu en arrière plan, cela change vraiment de l’ES10 sur ce point.

Les aigus me semblent un peu en retrait, ce qui a l’avantage de rendre l’écoute agréable et non agressive, mais affecte le rendu des cymbales qui est atténué et manque de présence. Je n’ai pas noté de trace de sibilance.

Au niveau des détails, l’ES700 s’en sort bien dans les médiums où il est selon moi au-dessus de casques comme le HD25, mais est moins bon dans les aigus, où, comme dit précédemment, les cymbales manquent de substance.

La séparation des instruments n’est pas exceptionnelle, sur de l’electro ou du rock tout va bien, mais sur des morceaux assez chargés comme I Love you de Woodkid par exemple, le rendu est brouillon et on a du mal à distinguer chaque instrument.

La scène sonore est pour moi le gros point faible du casque, même si c’est plutôt normal pour un casque nomade de cette taille d’avoir un soundstage réduit, celui de l’ES700 est en dessous des autres casques de la même gamme (HD25 / ESW9) c’est à dire quasi inexistante en largeur et assez faible en profondeur.

Mods

Les pads de l’ESW9 ou ceux du WS55 sont compatibles avec l’ES700 et, d’après pas mal de retours sur head-fi, amélioreraient grandement le confort ainsi que la scène sonore.

Conclusion

Si on le compare à l’ATH-ES7, L’ES700 est une nette évolution. Que ce soit niveau confort, isolation ou niveau son, il fait tout mieux que son aîné et n’a en fait, pas grand chose à voir a part le nom. Si vous êtes à la recherche d’un casque léger, plutôt confortable et polyvalent au alentour de 200€, je pense que cet ES700 vaut le détour.

L’ES700 se place selon moi au même niveau que l’ESW9 dans la gamme ATH, offrant une signature toujours portée sur les médiums, mais bien plus dynamique, au détriment d’une scène sonore plus petite.

+ Ecoute fun et dynamique
+ Casque polyvalent
+ Médiums trés agréables et détaillés
+ Basses punchy en entrainantes
– Separation des instruments moins bonne que d’autres casques de la même gamme
– Scene sonore vraiment petite

Une dernière photo a coté de l’ES10 :

Pour Commenter le test sur le forum c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: