Dans ma platine : Fink

 

La folk, les songwriters c’est souvent assez chiant, mais parfois cela peut être magnifique voir magique et pour ma part Fink fait parti de ces magiciens qui arrivent à faire transpirer la maximum d’émotion avec un minimum d’effets.


Finian Greenhall alias Fink a d’abord opéré en tant que DJ et producteur éléctro pour finalement exceller dans une folk aux acescents blues et soul.

On retrouve également dans sa musique, une certaine tension teintée de mélancolie.

Et cette année, Fink ne déroge pas à la règle et confirme avec l’album Perfect Darkness.

J’espère vraiment que vous tomberez sous son charme. Les choses les plus simples sont souvent les meilleurs.

[dz | 11261851 | ]

[dz | 11261851 | ]

[dz | 10238068 | ]

[dz | 10238071 | ]

[dz | 10235662 | ]

*

Ps: n’hésitez pas à me proposer par MP vos découvertes, coups de cœurs, news d’artistes/groupes ou même vos critiques d’albums.

2 réflexions sur “Dans ma platine : Fink”

Laisser un commentaire