Intro  On vous propose aujourd’hui le retour de Vic sur les Earsonics Stark. Un driver dynamique, une robe de métal, EarSonics se réinvente… Et c’est du bon gros son made in France !     EarSonics m’a proposé de conserver les Stark après les avoir testés, je tiens donc à remercier Max Capgras pour ce geste […]

EarSonics Stark : full metal jacket

Intro

 

On vous propose aujourd’hui le retour de Vic sur les Earsonics Stark. Un driver dynamique, une robe de métal, EarSonics se réinvente… Et c’est du bon gros son made in France !

 

 

EarSonics m’a proposé de conserver les Stark après les avoir testés, je tiens donc à remercier Max Capgras pour ce geste exceptionnel. Comme vous les verrez plus bas, les Stark m’ont séduit sur de nombreux points et sont rapidement devenus mon coup de cœur de cette année 2020.

 

EarSonics est connu depuis une quinzaine d’années pour produire des IEM dans le pays occitan et de les distribuer à travers le monde. EarSonics c’est aussi une patte, celle de Franck Lopez, qui avec les SM3 deviendra célèbre. Vous retrouverez une partie de cette histoire ici.

Il n’est donc pas étonnant de retrouver de nombreuses similarités entre les produits conçus par Franck Lopez, la gamme s’étant agrandie au fil des ans et les innovations venant améliorer les qualités sonores sans dénaturer le parti pris initial : un son chaud prodigué par un grave travaillé, une reproduction naturelle et entraînante des voix et un aigu doux. Une technique mise au service de la musique qui a forcément évolué, les jalons majeurs étant pour moi les EM32, les Velvet et les S-EM9.

Les EM32 pour la dynamique et le grave vrombissant, c’est le gros son qui m’a marqué. Les Velvet ont une architecture similaire aux EM32, mais universalisé et disposant d’un potentiomètre pour changer la signature, idéal pour ne pas se lasser d’une signature sonore. Les S-EM9 ont une approche résolument plus technique, à mon goût moins musicale, mais avec une extension dans l’aigu et un travail poussé dans la restitution du haut-médium, c’était le début d’un changement plus radical de signature.

Lors de la sortie des S-EM6, premiers IEM universels avec 6 transducteurs, de nombreux constructeurs asiatiques s’essayaient aux architectures hybrides, combinant ainsi deux technologies de transducteurs, électrodynamique et à armature équilibrée. Ce n’est que 6 ans plus tard que le français apporte sa proposition technique avec deux nouveaux IEM, les Stark au prix de 1390€ et les Blade à 549€.

 

Conception

 

Les Stark représentent le haut de la nouvelle gamme Hybrid, il partage avec les Blade une coque métallique mariant zinc et magnésium et protégeant une gangue d’acrylique, l’EVS, permettant un maintien parfait des 5 transducteurs, mais offrant aussi une chambre acoustique au transducteur électrodynamique pour lequel deux fines entrées font l’évent. En main les Stark pèsent, ils incarnent la solidité, un atout considérable sur un marché dont la plupart des IEM sont conçus dans une coque souvent en acrylique. A la différence d’autres modèles, le métal des Stark n’est pas simplement peint, il n’aura donc pas tendance à s’effacer aussi facilement avec le temps.

 

 

La canule est creusée et pensée pour faciliter le nettoyage de dépôt de cérumen. Ce n’est en effet qu’au fond de celle-ci que l’on peut voir les 3 tubes de sortie. Celle-ci fait la même taille que celle des Purple, ES5 ou encore ES3, ce qui est appréciable en comparaison de celle des Grace et des S-EM9 qui sont bien plus courtes.

L’architecture s’appuie sur 5 transducteurs avec filtrage 3 voies :
• 1 transducteur électrodynamique de 8 mm pour la gestion du grave
• 2 transducteurs à armature équilibrée pour la gestion des médiums
• 2 transducteurs à armature équilibrée pour la gestion des aigus

 

 

A l’instar d’autres modèles EarSonics, les Stark embarquent plusieurs procédés maison :
• Le correcteur d’impédance équipant déjà plusieurs générations d’IEM et CIEM. D’autres marques comme Custom Art avec le FIBAE ou 64audio et FiR audio avec le LID ont intégré un système à l’effet analogue.
• L’EVS (Ergonomic Versatile Shell) et Fusion présent dans les modèles EarSonics depuis l’ES5

 

Voici ce qu’en disait EarSonics dans la description des ES5 :
La coque EVS® (Ergonomic Versatile Shell), qui renferme l’âme de l’ES5, est un véritable concentré de technologie.
Développée par nos laboratoires de recherche, elle est constituée de deux pièces par coté injectées à partir de notre moule d’une grande complexité lui-même composé de 12 tiroirs. Le tout permettant de placer, drivers, carte électronique, filtres et câblage interne, de façon très organisée et non anarchique.
Cette particularité d’entrailles optimisées est compatible avec de nombreuses combinaisons d’électroniques grâce, entre autre, à l’utilisation du procédé FUSION® (adaptateur modulable en abs).
Nous avons aussi intégré dans la canule de la coque EVS®, une double sortie sonore avec un diffracteur acoustique unique qui a pour rôle de créer un espace sonore plus large et plus clair que sur une canule classique.

 

Packaging

 

Les Stark bénéficient du même packaging que les Grace, on retrouve donc une boîte à tiroir laissant apparaître les IEM par transparence. L’accent est mis sur la fabrication à la main et intégrale en France, a priori seuls les transducteurs à armature équilibrée de marque n’y sont pas produits. Je n’ai pas réussi à obtenir d’information sur le transducteur dynamique.
On retrouve dans la boîte les éléments suivants :
• une pochette de transport de taille moyenne, celle-ci est un nouveau modèle avec filet
• un adaptateur jack 6,35mm
• un lot de lingettes hydroalcooliques de nettoyage
• un cure-canule
• 2 paires d’embouts taille S et L, monoflange
• 2 paires d’embouts taille S et L, biflange
• 2 paires de mousses type Comply 160 taille S et L

 

Le câble accompagnant les Stark est une seconde itération du HR 4C composé de 4 brins et remplaçant le câble standard de moins bonne qualité qui a accompagné les IEM de la marque sur de nombreuses générations de produits. Il est d’excellente qualité et n’a pas besoin d’être remplacé pour profiter pleinement des performances des Stark. Comparativement à un DUNU Hulk le câble stock se défend bien et est largement plus confortable, il n’y a pas de grand intérêt à les échanger. Il convient aussi peut-être de rappeler que le verdissement de ce type de câble est tout à fait naturel en raison du cuivre qui le compose…

 

 

Choix des embouts

 

Les embouts fournis par EarSonics sont d’une qualité supérieure à la moyenne, contrairement à d’autres marques il n’est pas forcément nécessaire de se procurer des embouts de meilleure qualité comme les Spinfit, Sedna, Symbio ou Final Audio Type E. Il est cependant intéressant de constater les effets d’un tel changement, l’ajout des mousses des Symbio W pouvant par exemple accroître l’isolation passive et épaissir l’image.

Même s’il est difficile de généraliser un résultat obtenu avec tel ou tel type d’embouts en raison de la morphologie de chacun, mon constat après de nombreux essais et aller-retours est qu’un embout avec un diamètre égal ou inférieur au diamètre de la canule joue sur la quantité de grave, l’inverse réduisant cela et augmentant la clarté et la taille de la scène sonore. De même, il est impossible d’obtenir un résultat satisfaisant sans une obturation complète et parfaite du conduit auditif. Les embouts AZLA Sedna light short (taille ML dans mon cas) m’ont donné les meilleures résultats autant pour ce qui du son que du confort. La canule des Stark étant plutôt courte, peu invasive, je vous conseille de chercher une obturation du conduit auditif bien avant le premier coude.

 

Vic

2 réponses à “EarSonics Stark : full metal jacket

  1. Superbe review intelligible. Merci pour ce retour de grande qualité, qui donne vraiment envie de découvrir ces Intras !

  2. Merci pour ton retour VIC qui m’a donné envie de prendre ces intras vraiment fabuleux.
    En changeant le cable par un Ares 2 8w ça règle le problème des médiums aigus un peu agressif sur certains morceaux sans toucher aux aigus. Et les infra basses ressortent mieux en gardant cette rapidité diabolique.
    Superbe review dont je partage pleinement les conclusions.
    Bravo à Earsonics pour avoir réussi un hybride dynamique et musical.

Répondre à fabduf69 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: