Les baladeurs d'entrée de gamme (moins de 100€) FiiO M3 Premier-né de gamme M, le FiiO M3 est incontestablement un bel objet, très agréable pour son prix (65/70€). Son plastique tendre méritera un peu d’attention, mais l’ensemble est bien fini, bien construit. Son écran 2 pouces (240x320p) non tactile permet une bonne lisibilité, même si […]

Les baladeurs

Les baladeurs d'entrée de gamme (moins de 100€)

FiiO M3

Fiio

Premier-né de gamme M, le FiiO M3 est incontestablement un bel objet, très agréable pour son prix (65/70€). Son plastique tendre méritera un peu d’attention, mais l’ensemble est bien fini, bien construit. Son écran 2 pouces (240x320p) non tactile permet une bonne lisibilité, même si l’affichage s’avère assez chiche du fait d’un processeur peu puissant.

Le format se prête extrêmement bien à la mobilité, entre ses 40 grammes, ses dimensions contenues (74×39.7×9.1mm), son impressionnante autonomie (25 heures) et sa dragonne sur la tranche gauche de l’appareil. Pas de clip ou de tuner FM, mais c’est un choix ! L’ergonomie est au demeurant irréprochable. Le M3 démarre en 10 secondes, est fluide, propose des boutons rétroéclairés et peut aisément être manipulé depuis une poche. Petits écueils tout de même, le lecteur n’est pas gapless et coince encore sur certains points côté software (tri des dossiers par ordre de transfert, retour à la racine des dossiers lors de la navigation après le lancement d’une piste, etc.). Notons enfin que contrairement à son grand frère de l’entrée de gamme X1, le lecteur n’est pas équipé d’une sortie ligne.

X1

Côté son, le M3 se positionne comme le remplaçant des Sansa Clip Plus/Zip. Armé d’une puce DAC Cirrus Logic CS42L51, il propose un rendu plutôt clair, mais sans agressivité dans le haut ou le bas du spectre en dépit d’une sympathique extension. Porté sur les micro-détails du fait de sa signature sonore et jouant la carte du raffinement, le petit FiiO s’appuie sur une scène sonore correcte, mais pas aussi large et profonde que celle de ses concurrents du guide.

Notons enfin que son amplification est suffisante pour la plupart des casques nomades ou les intras, mais qu’il ne faut pas trop lui en demander.

Xduoo X2

xDuoo

Le X2 est le premier baladeur de Xduoo, marque chinoise encore méconnue. Pas le baladeur parfait, mais il propose des qualités rares pour son prix et sa taille (70,5×40,5×12,5mm), avec notamment une amplification puissante. Sans mémoire interne mais doté d’un port microSD, sa capacité de stockage pourra donc largement dépasser les 100 Go.

Il offre le minimum syndical du côté de l’interface, avec une gestion par dossier uniquement et peu d’option ; le X2 permet toutefois une lecture par enchaînement des dossiers très pratique et encore trop rare chez ses concurrents. Son autonomie est également très correcte (15 heures environ).

Son écran bicolore de 4 lignes est toutefois peu lisible, tandis que le souffle produit par la sortie casque peut devenir désagréable, notamment avec des intras sensibles. Il est en revanche peu probable que ce soit gênant avec un casque nomade.

Xduoo X2

Le principal mérite du X2 réside donc avant tout dans son tarif très agressif (50€), sa taille et, évidemment, dans la puissance dont il est capable, le rendant ainsi très dynamique, pour une sonorité plutôt neutre, mais avec une pointe de douceur dans le haut du spectre. Par rapport à son principal concurrent le M3, sa scène sonore est plus ample, le son moins technique, et profite d’une réserve de puissance supérieure.

Clairement perfectible en matière d’interface, le Xduoo X2, à peine plus grand qu’un Zippo mais capable de lire pratiquement tous les formats audio existants, est un petit baladeur assez bluffant à son niveau de prix.


FiiO X1

Fiio

Avec le X1, Fiio s’est brillamment attaqué à l’entrée de gamme du marché des baladeurs, segment peu occupé par les autres grands constructeurs audiophiles. Pour un prix contenu de 99€, on a entre les mains un boîtier bien fini – en dépit d’un bouton central un peu trop mobile – et composé d’aluminium – excepté la face arrière, en plastique. L’un des grands intérêt de ce baladeur, c’est qu’à ce prix, vous disposez d’une sortie ligne permettant de brancher un amplificateur externe. L’ergonomie est au demeurant excellente, tant pour l’interface utilisateur que pour l’appareil lui-même.

Le son est dans l’ensemble marqué par une pointe de chaleur, grâce à un renforcement dans les basses, sans pour autant sembler déséquilibré. Les médiums sont quant à eux transparents et doux. Tout cela profite aux aigus, non piquants, mais ne coupant pas trop court ; un rendu mat qui ravira les personnes sensibles, tandis qu’il pourra paraître à certains un peu sombre à cause de l’étroitesse de sa scène sonore.

Comparé à ses concurrents moins huppés, le X1 dispose, outre sa sortie ligne, d’une scène sonore plus profonde, de timbres plus riches, ainsi que d’une meilleure amplification. En contrepartie, il est aussi plus gros (96×56,7×14,1mm), plus lourd (106g), et dispose d’une autonomie plus faible (11h).

En conclusion, on retrouve ici un bon baladeur à prix abordable qui pourra contenter le débutant comme l’audiophile aguerri dans l’entrée de gamme… pour peu qu’ils adhèrent à la signature sonore proposée.

X1

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: